• Parc Oriental de Maulévrier, une invitation au voyage alliant mystère et exotisme !

     

    Un jardin peut-il raconter un pays ?

    Pour s’imprégner de la culture japonaise, de la symbolique des végétaux et de l’eau ou tout simplement pour profiter et méditer dans un immense parc, à proximité de Cholet, profitez d’un espace de détente et de dépaysement exceptionnel avec le Parc Oriental de Maulévrier. 

    Création 

    Entre 1899 et 1910, la famille Bergère et leur gendre, l’architecte Alexandre Marcel avec l'aide de leur jardinier, Alphonse Duveau, aménagent les extérieurs du Château Colbert en créant un jardin à la française, un verger et un potager.

     Alexandre Marcel exploite ensuite les bords de Moine,

    où il commence à façonner un jardin qu’il appelle « paysage japonais ».

    Il y intègre petit à petit des éléments d’architecture qu’il avait réalisés pour l’Exposition Universelle de Paris en 1900, notamment le moulage d’un temple Khmer Cambodgien. Il fait creuser un étang, élargir la Moine et ajoute de multiples végétaux exotiques. A sa mort, le jardin tombe dans l’oubli et est peu à peu laissé à l’abandon. 

    Renaissance

    En 1980, la commune rachète le parc et une association est créée pour restaurer le site à partir de documents, de photos et de témoignages. Après des années de travail, les efforts de l’association sont récompensés. En 1987, les 12 ha du site sont reconnus comme étant inspirés des jardins japonais de la période EDO, par des experts japonais, professeurs d’université.

     Le parc est aujourd’hui identifié comme le plus grand jardin japonais d’Europe !

    Symbolisme du parc

    L’eau circule d’Est en Ouest à travers le parc, évoquant la course du soleil et la vie de l’homme, de sa naissance à sa mort. La végétation est riche de 400 espèces, faisant varier l’apparence du jardin selon les saisons, exprimant les différentes étapes de la vie de l’homme. Les deux îles, de la Grue et de la Tortue, sont nommées ainsi pour représenter le yin et le yang, équilibre et harmonie. La couleur rouge du pont et du torii* indique l’importance et le caractère sacré du lieu.

    *Portail traditionnel japonais 

     

    « La magie d’un jardin japonais »

    Photo du net la nuit  

    Lire la suite...


    102 commentaires
  • Gazania rigens - Gazania raide « Talent »

     

    Son nom lui a été donné en l’honneur du philosophe grec Théodore de Gaza (1393-1478) qui enseigna le grec à Ferrare (Italie) et fut le traducteur de l’œuvre de Théopraste et d’Aristote.

     clic possible pour agrandir

    « Soleil, soleil ! »

     

    Les capitules ne s’ouvrent que lorsque le soleil est présent !

     

    « Soleil, soleil ! »

     

    une petite visiteuse ....

     

    « Soleil, soleil ! »

     

    Une fleur que j’affectionne entre autre cette année sur ma terrasse du salon …

     

    « Soleil, soleil ! »

     

    Goût du soleil, nectar des nectars !!!

     

    « Soleil, soleil ! »

     

    Merci pour vos coms mes ami(e)s,

    sans oublier un immense merci pour votre soutien lors de mon absence !

    Amitiés,

    Christiane


    114 commentaires
  • Macro-Proxy au cours de mes balades -

    clic possible pour agrandir 

     

     

    Tandis qu'à leurs oeuvres perverses

    Les hommes courent haletants,

     

    « Premier sourire du printemps »

     

    Mars qui rit, malgré les averses, 

    Prépare en secret le printemps.

     

    « Premier sourire du printemps »

     

    Pour les petites pâquerettes, 

    Sournoisement, lorsque tout dort,

     

    « Premier sourire du printemps »

     

    Il repasse les collerettes 

    Et cisèle les boutons d'or.

     

    « Premier sourire du printemps »

     

    Dans le verger et dans la vigne, 

    Il s'en va furtif perruquier,

     

    « Premier sourire du printemps »

     

    Avec une houppe de cygne, 

    Poudrer à frimas l'amandier.

     

    « Premier sourire du printemps »

     

    La nature au lit se repose, 

    Lui, descend au jardin désert

     

    « Premier sourire du printemps »

     

    Et lace les boutons de rose 

    Dans leur corset de velours vert.

     

    « Premier sourire du printemps »

     

    Tout en composant des solfèges

     Qu’aux merles il siffle à mi-voix,

     

    « Premier sourire du printemps »

    « Premier sourire du printemps »

    « Premier sourire du printemps »

     

     II sème aux prés les perce-neige

     Et les violettes au bois.

     

    « Premier sourire du printemps »

     

    Sur le cresson de la fontaine

     Où le cerf boit, l’oreille au guet,

     

    « Premier sourire du printemps »

     

     De sa main cachée il égrène

     Les grelots d’argent du muguet.

     

    « Premier sourire du printemps »    

    « Premier sourire du printemps »

     

    Sous l’herbe, pour que tu la cueilles,

     II met la fraise au teint vermeil,

     

    « Premier sourire du printemps »

     

    Et te tresse un chapeau de feuilles

     Pour te garantir du soleil.

     

    « Premier sourire du printemps »

      

    Puis, lorsque sa besogne est faite,

     Et que son règne va finir,

     

    « Premier sourire du printemps »

     

     Au seuil d’avril tournant la tête,

     II dit : « Printemps, tu peux venir ! »

     

    Théophile Gautier (1811-1872)

     

    ***

    Merci pour vos coms mes ami(e)s

    Pause ....en pointillés pour "raison familiale"

    Amitié, 

    Christiane   


    208 commentaires