• « La Tourbière du Maréchau »

    BLOG EN PAUSE 

    pour une période indéterminée

    et Coms désactivés

    Le site de la tourbière du Maréchau, une zone naturelle humide au sud de Challans, couve des espèces végétales peu communes.

    La dernière découverte : le droséra à feuilles rondes, une plante carnivore.

    « La Tourbière du Maréchau »

    Au sud de Challans, le Petit Bois du Maréchau est en réalité une tourbière qui a longtemps été exploitée, d’abord de manière artisanale, puis industrielle au milieu du 20ème siècle. Aujourd’hui, le site est redevenu un espace naturel de trois hectares classés en ZNIEFF (Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique).

    « La Tourbière du Maréchau »

    Une plante qui capture des insectes

    Terrain très humide, ce bois est couvert de sphaignes, une mousse qui, en mourant, s’accumule progressivement pour former de la « tourbe », un sol riche en matière organique végétale. Grâce à ces particularités, des plantes très particulières s’y sont développées, comme le droséra à feuilles rondes ou la grassette du Portugal, des espèces carnivores.

    « La Tourbière du Maréchau »

    « La Tourbière du Maréchau »

    Le droséra, par exemple, se nourrit d’insectes qu’il capture grâce aux poils qui parsèment ses feuilles et où viennent se coller ses victimes. Cette espèce réside dans des milieux riches en matière organique comme la tourbière du Maréchau.

    « La Tourbière du Maréchau »

    « La Tourbière du Maréchau »

    Amitiés ,

    Christiane

    « « Le marais blanc »